Tout sur la rénovation des joints d’une façade en pierre

0
265

Les professionnels du bâtiment ont recours à différentes sortes de matériaux pour construire les habitations. À côté de la brique et du parpaing, la pierre est un matériau très apprécié non seulement pour sa solidité, mais aussi pour son rendu esthétique. La pierre procure en effet un aspect plus traditionnel à la maison. Mais malgré les qualités de cette matière, les murs extérieurs en pierre nécessitent un entretien régulier. La rénovation de leurs joints est souvent nécessaire pour préserver leur étanchéité. Nous expliquons en détail le déroulement dans ce qui suit.

Le retrait des anciens joints de la façade, une opération indispensable

Pour refaire les joints d’une façade en pierre, il faudra en premier lieu retirer les joints endommagés entre les roches. Pour ce faire, il faudra se munir d’un marteau et d’un burin plat. Les anciens joints seront alors creusés sur 2 à 3 cm de profondeur. Bien que cette opération paraisse anodine, il faut savoir que l’accrochage des nouveaux joints en dépend. Pour sa réalisation, il est conseillé de faire appel à un artisan façadier expérimenté. Une fois cette opération terminée, on procède au dépoussiérage des fentes. Pour ce faire, on peut se servir d’un aspirateur. Les murs seront enfin aspergés d’eau afin d’éliminer les dernières traces de résidus (terres, sables, etc.). Il faudra attendre qu’ils sèchent complètement avant de poursuivre les travaux.

La préparation du mortier pour le jointoiement

Le mortier de jointoiement est fait à base de chaux et de sable. Pour faire le mélange, il vous faudra un récipient comme un seau ou une auge. Il est important de respecter un dosage précis lors de la préparation de ce mortier. Ici encore, vous pouvez solliciter l’aide d’un spécialiste en ravalement de façade.

Pour préparer le mortier, il faut en effet doser 5 volumes de sables pour 3 volumes de chaux hydraulique. Le mélange sera par la suite malaxé afin de l’homogénéiser. Si vous le souhaitez, vous pouvez y ajouter du colorant de la couleur de votre choix. Enfin, il faudra ajouter de l’eau pour obtenir une composition onctueuse à l’application.

Il importe de remarquer que ce mélange devra être utilisé dans les 1 h 30 suivant sa préparation. Pour gagner plus de temps, vous pouvez néanmoins vous servir d’un mortier de jointoiement prêt à l’emploi. Vous pouvez en trouver dans les magasins spécialisés en bricolage.

La rénovation proprement dite des joints des murs en pierre

C’est l’étape cruciale qu’il faudra réaliser avec minutie. Pour l’application du mortier de jointoiement, vous aurez besoin d’une truelle pour le récupérer du récipient. Déposez-le sur une taloche et garnissez les fentes sur les murs du mortier. Pour combler parfaitement les interstices, poussez le mortier avec la truelle. Cela évite la formation de bulles d’air dans les joints. Vous obtiendrez également un résultat plus net.

Pour une meilleure application du mortier, sachez que vous pouvez vous servir d’un fer à joints ou d’une langue de chat. En dépit de tout, il est plus judicieux de faire appel à un ravaleur professionnel pour refaire les joints d’une façade en pierre. Le rendu final n’en sera d’ailleurs que meilleur.

Le grattage du mortier en guise de finition

Il suffit de 2 à 4 heures pour que le mortier durcisse complètement. Pour obtenir une belle finition, il est donc préférable de gratter les joints. L’excédent de mortier sera à cet effet éliminé à l’aide de la truelle. Une brosse métallique sera par la suite utilisée pour brosser la surface des joints afin de les niveler. On passe ensuite au dépoussiérage et au nettoyage des joints en question. Il suffit d’attendre qu’ils sèchent complètement. Et voilà ! La façade en pierre de votre maison a retrouvé sa beauté d’autrefois.