Rénovation : ce qu’il faut savoir pour changer ses fenêtres

En plus de leur apparence esthétique, les fenêtres jouent un rôle de protection contre les intempéries tout en permettant à la lumière naturelle de s’introduire à l’intérieur. En étant endommagées, ces menuiseries ne sont plus capables d’accomplir correctement leurs fonctions. Elles doivent donc être changées. Plus d’informations dans le présent article.

Comment bien choisir ses fenêtres ?

Plusieurs options sont envisageables lorsqu’il s’agit de changer les fenêtres. Tout d’abord, concernant le vitrage, ceux qui vivent en montagne feront mieux de privilégier le triple vitrage. Ce dernier a l’avantage d’avoir un coefficient de transmission thermique élevé. En revanche, son facteur de transmission solaire est faible. Autrement dit, il limite la pénétration du rayonnement du soleil, et pourtant celui-ci constitue une énergie gratuite. Dans la plupart des cas, le double vitrage est suffisant en rénovation de maison. Le modèle classique ou thermique est composé de deux verres d’une épaisseur de 4 mm confinant une lame d’air de 16 mm. Le VIR (double vitrage à isolation renforcé) est une alternative très efficace pour empêcher la chaleur intérieure de s’échapper.

En ce qui concerne le cadre, il existe trois types de matériaux comprenant chacun leurs points forts et leurs points faibles. Les fenêtres en bois sont très appréciées pour leur aspect unique en termes d’esthétique. D’ailleurs, ces modèles peuvent être repeints en fonction des goûts et des envies des utilisateurs. De surcroît, ils sont très performants en matière d’isolation. Toutefois, ils nécessitent un entretien régulier. C’est pourquoi une fenêtre en PVC est très prisée. Celle-ci ne demande qu’un coup d’éponge pour être toujours propre. En plus d’être économique, ce matériau offre un bon niveau d’isolation thermique et sonore. Son inconvénient réside dans le fait que son choix en matière de couleur reste limité. L’aluminium est très apprécié pour son aspect élégant. Durable et solide, il laisse pénétrer un maximum de lumière naturelle.

Poser correctement ses nouvelles fenêtres : les détails à considérer

Choisir la meilleure fenêtre est une chose, son installation en est une autre. En effet, afin d’assurer que la performance acoustique et thermique des nouvelles menuiseries soit optimale, il est judicieux qu’elles soient posées correctement. D’ailleurs, il est bien dommage d’investir une somme importante pour devoir tout refaire après quelques années. De ce fait, il est préférable d’être accompagné par un professionnel. En outre, pour pouvoir bénéficier des aides de l’État, il convient de choisir un artisan possédant l’homologation RGE : Reconnu Garants de l’Environnement.

Il faudra aussi penser aux démarches et aux formalités à suivre dans le cadre de tel projet. En effet, pour changer ses fenêtres à l’identique, c’est-à-dire que les nouvelles menuiseries ont la même couleur et dimension que les précédentes, aucune déclaration n’est nécessaire. En revanche, si les utilisateurs souhaitent modifier l’apparence existante, il est obligatoire de faire la demande à la mairie. De même, ceux qui vivent en appartement sont tenus de demander l’autorisation en conseil de copropriété. En effet, si les fenêtres comportent par exemple de petits-bois, l’autorisation pour les enlever ne sera pas toujours automatique du fait de la cohérence avec les autres logements.

Laisser un commentaire