Quelles techniques peut-on utiliser pour abattre un arbre?

0
164

Plusieurs raisons peuvent nous pousser à nous débarrasser d’un arbre sur notre terrain. Parfois, la présence du végétal représente un danger pour les personnes et leurs biens. Dans d’autres cas, il est nécessaire de l’abattre pour mieux exploiter le terrain sur lequel il se trouve. Dans les deux cas, son abattage devra se faire selon certaines règles. La technique d’abattage à mettre en œuvre peut d’ailleurs varier en fonction des spécificités de l’arbre. Justement, nous allons aborder les différentes méthodes d’abattage d’arbre. Découvrez !

La méthode classique pour abattre un arbre

Pour abattre un arbre, les élagueurs professionnels au sein de cette entreprise d’abattage d’arbre en Indre et Loire utilisent généralement la technique conventionnelle. Celle-ci consiste à mettre un arbre à terre dans son intégralité. Toutefois, elle n’est envisageable que s’il y a un espace assez vaste pour recevoir la chute du végétal. En outre, elle nécessite plusieurs étapes.

Pour commencer, l’élagueur détermine le sens de la chute de l’arbre. Pour le calculer, il tient compte du sens du vent, de son intensité et de l’inclinaison du terrain. Les caractéristiques de l’arbre (sa hauteur, son diamètre, sa position, sa forme, etc.) sont également à prendre en considération. Après avoir déterminé la direction de la chute, les branches supérieures de l’arbre seront taillées. Il faudra également débroussailler et nettoyer les alentours du végétal. En effet, les résidus de branches risquent de faire dévier le tronc au moment de la chute.

Ensuite, l’artisan réalise les entailles d’abattage. Dune part, il y a l’entaille de direction (90 °) qui permet de diriger la chute de l’arbre. Sa profondeur doit faire au moins 20 du diamètre du tronc de celui-ci. Concrètement, l’élagueur sciera une portion triangulaire du côté où l’arbre est censé tombé. D’autre part, il y a le trait d’abattage que l’on obtient en sciant horizontalement le tronc du côté opposé de l’entaille de direction. Cependant, une charnière de 3 à 5 cm sera préservée. L’élagueur insèrera des cales dans le trait d’abattage sans retirer la tronçonneuse du tronc de l’arbre.

Enfin, il tronçonnera le tronc afin de faire tomber l’arbre. Le plus souvent, les artisans qui interviennent sur le chantier accompagnent la chute à l’aide d’une corde afin que l’arbre ne dévie pas de sa direction. Pour cela, il faut cependant s’assurer que l’entaille de direction est oblique.

Focus sur l’abattage d’arbre par démontage

L’abattage par démontage est mis en œuvre dès lors qu’on ne peut abattre un arbre dans son intégralité. Concrètement, il faudra supprimer toute ou une partie de sa couronne. Puis, son tronc sera découpé en fûts. Lorsque l’abattage classique n’est pas envisageable, les élagueurs ont recours à cette technique. C’est surtout le cas lorsque l’arbre est trop grand, qu’il soit trop imposant ou que la zone d’impact est assez restreinte. Il en va de même lorsque des fils électriques ou des fils téléphoniques aériens sont pris entre les branches. Enfin, sachez que cette technique permet de mieux contrôler la chute de l’arbre, notamment s’il est planté sur un terrain pentu.

Quant au déroulement des travaux, ils nécessitent une bonne préparation du chantier. Cela inclut l’évaluation de l’état de santé de l’arbre et la mise en place des précautions nécessaires pour prévenir les accidents.

Les élagueurs professionnels mettent ensuite en place un système de rétention qui se compose d’une poulie et de cordes. Ce dispositif permet d’acheminer doucement les fûts de bois vers le sol. Par conséquent, un élagueur devra se charger de la découpe du tronc. Un autre va rester au sol pour préparer tout le matériel qu’il faudra pour mener à bien les travaux. C’est le cas du cylindre de friction, des cordes de traction et de guidage.

L’abattage de l’arbre ne peut être appréhendé qu’après l’installation du système de rétention. Les élagueurs commencent toujours par supprimer les branches se trouvant à ras du sol. Ils ébranchent ensuite l’arbre. Pour terminer, il découpe son tronc en rondins et utilise le système de rétention pour les acheminer au sol.