Quelles méthodes peut-on utiliser pour démolir un bâtiment?

0
1489

Quand un bâtiment devient trop vétuste, il est inhabitable. Il représente même un danger pour autrui. Pour des raisons de sécurité et pour pouvoir exploiter le terrain sur lequel il est construit, il faudra s’en débarrasser. Pour sa démolition, l’intervention d’une entreprise de maçonnerie est préconisée. En effet, il s’agit d’une tâche délicate qu’il vaut mieux laisser aux soins d’un professionnel. Pour ce faire, celui-ci peut recourir à différentes techniques. Nous allons justement en parler.

Le dérasement

On distingue différentes méthodes de démolition ou de déconstruction en matière de gros œuvre. Le dérasement en fait partie. Il consiste à démolir un immeuble du haut vers le pas. Autrement dit, les parties élevées du bâtiment seront déconstruites en premier.

Il est à noter que c’est une technique de démolition de béton. Elle vise à limiter au maximum les risques de chutes de matières aux alentours du bâtiment. De surcroit, la hauteur de l’édifice est réduite et les fondations seront préservées permettant ainsi la construction d’une nouvelle bâtisse.

Le sapement

À la différence de la première technique, le sapement implique la démolition du bâtiment de bas en haut. Il est utilisé pour la destruction d’une cheminée ou pour anéantir le béton. Concrètement, on sape les fondations tout en mettant en œuvre une saignée.  

À mesure que le sapement avance, on installe des cales et des étais sous les parties porteuses de l’édifice. Pour que le bâtiment s’écroule, il suffit de les détruire à leur tour. Pour cela, il faut procéder soit par incendie, soit par enroulement. Néanmoins, sachez que cette technique n’est pas sans danger. C’est pourquoi sa mise en œuvre est interdite dans les zones habitées. Dans tous les cas, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de maçonnerie pour vos travaux de démolition.

La démolition par découpage

Cette méthode est caractérisée par sa technicité. Elle est employée pour délimiter avec précision les éléments du bâtiment à démolir. Elle se manifeste par leur sciage ou leurs perforations. Pour ce faire, les maçons professionnels se servent d’une scie à diamant. Il s’agit en réalité de diamants synthétiques destinés à découper les matériaux durs comme le béton armé.

En revanche, il y a les outils à diamant sertis qui permettent la découpe des matériaux tendres. Quant aux câbles diamantés et aux scies au sol, on s’en sert pour les ouvrages qualifiés d’épais ou sous la projection de jet d’eau à forte pression.

Dans tous les cas, recourir aux services des professionnels compétents est plus judicieux. En effet, plusieurs entreprises spécialisées dans le sciage de béton sont actuellement présentes en France.

La démolition par bulldozer

C’est la méthode à privilégier pour démolir un ancien bâtiment en brique ou en parpaing dont la hauteur ne dépasse pas trois (3) mètres. Comme vous l’aurez compris, elle nécessite l’usage d’un bulldozer. Cet engin muni d’une lame qu’on peut facilement orienter permet de pousser les matériaux pour les faire tomber.

En tant qu’engin de terrassement, il rend plus aisé le chargement des gravats résultant des travaux de démolition.

  1. La démolition à la pelle mécanique hydraulique

Celle-ci implique l’utilisation de pelles à gobet ou à croc. Elle peut se faire de différentes manières, à savoir par :

  • poussée ;
  • traction et
  • choc.

Pour les bâtiments qui résistent à la traction, les maçons professionnels utilisent les pelles à gobets. C’est l’outil idéal pour détruire également les murs porteurs. Ici encore, le chargement des gravats est facilité.