Projet de construction de maison en bord de mer : ce qu’il faut savoir !

Apprécié pour son calme et son air pur, le littoral attire de plus en plus de citadins, fuyant la frénésie du milieu urbain. Bien que construire sa maison en bord de mer soit un projet des plus intéressant, il convient de bien se préparer en amont, à tous les niveaux. 

Construire une maison en bord de mer : que dit la loi ?

À l’instar de la construction sur tout le territoire, un projet de bâti en bord de mer est régi par des règles d’urbanisme locales. Ainsi, avant d’entamer des travaux, il est impératif de consulter le plan local d’urbanisme (PLU) ainsi que les divers règlements liés aux zones constructibles. Il se peut que le terrain qui accueillera le projet soit exposé à des risques de crues ou de marées.

Outre cette documentation générale, il est nécessaire de se référer à la loi Littoral du 1986, relative à l’aménagement des côtes françaises. Cette dernière encadre les nouvelles constructions, qui doivent respecter la continuité des villages et agglomérations existants. Cette législation interdit alors la construction d’une maison isolée et délimite les zones constructibles. Ainsi, la délivrance d’un permis de construire pour un terrain sur le littoral est strictement encadrée. Il n’est pas rare de rencontrer de nombreux refus de la commune.

D’autres réglementations, portant sur les personnes, visent à protéger les occupants des maisons en bord de mer. Il s’agit entre autres des plans de prévention des risques naturels ou des plans de prévention du risque d’inondation, pour les logements situés en bord de rivage. 

Construire une maison en bord de mer : une attention particulière sur la localisation

Plusieurs facteurs sont à considérer avant le commencement des travaux, dont la proximité de l’eau. Il faut s’assurer que même en marée haute, l’eau n’atteint pas le logement. Le phénomène de l’érosion marine ou du littoral est également important. Rappelons que cela est responsable du recul du trait des côtes.

Construire une maison en bord de mer : les bons matériaux

Comme le logement sera constamment soumis aux aléas de l’air marin, une attention particulière doit être accordée au choix des matériaux à utiliser. En effet, l’ensemble des équipements optés doit résister aux différentes agressions supportées par la maison : le sel, les vents ou encore le soleil. Si le choix se porte sur du bois, il est impératif de préférer du bois traité, qui affiche une meilleure résistance aux agressions salines. Ce type de matériau entraîne également un entretien périodique de la maison, afin de limiter la pénétration de l’humidité dans les fibres de bois.

Par ailleurs, pour une construction solide, il est recommandé d’utiliser du métal, comme l’acier galvanisé ou l’aluminium. Ces matériaux présentent en effet des propriétés non-corrosives et résistantes à l’air marin. 

Construire une maison en bord de mer : d’autres conseils pratiques !

Outre les aléas quotidiens de la météo, une maison en bord de mer est plus exposée aux phénomènes météorologiques que celles en centre-ville. Pour éviter des accidents, il est impératif de prendre les bonnes mesures dès le début des travaux de construction. Une fondation solide et sur pilotis serait le meilleur schéma pour ce type d’habitation. L’aspect sur pilotis est en effet l’idéal pour la protection de la maison en cas de marée de tempêtes. En outre, les fenêtres, la toiture, les volets et les portes doivent pouvoir résister aux vents.

Pour ce qui est de l’architecture du bâtiment, il est nécessaire de se renseigner sur les dispositions indiquées par la commune. Ou mieux encore, faire appel à un bureau d’études de bâtiment. En effet, certaines autorités administratives en bord de mer possèdent déjà un référent esthétique pour ce type de construction : style architectural, matériaux ou encore couleur à utiliser.

Laisser un commentaire