La pose d’un écran de sous-toiture est-elle obligatoire en rénovation?

0
20

Avec le temps, nous sommes contraints de rénover le toit de notre maison pour garantir sa solidité et son bon état. Les travaux se matérialisent par la pose d’un nouveau revêtement, la révision de la charpente et l’isolation de la toiture. Au cours de la rénovation de cette structure, faut-il impérativement installer un écran de sous-toiture ? Nous répondons à cette problématique dans les lignes suivantes.

Quelle est la fonction de l’écran de sous-toiture?

L’écran de sous-toiture est une membrane synthétique que l’on installe entre la charpente et les matériaux de couverture. Il protège les structures internes contre les intempéries. Autrement dit, cette membrane fait barrière au vent, à la pluie et aux autres facteurs extérieurs qui peuvent affecter l’intégralité du toit. En outre, elle améliore également ses capacités d’isolation.

En effet, lorsque le toit présente des défauts, il permet les infiltrations d’eau, de poussières ou encore de la neige. L’écran de sous-toiture empêche ces infiltrations. De plus, il amoindrit la pression et dépression qu’occasionne le vent. Par conséquent, il limite les risques de soulèvement des matériaux de couverture.

Enfin, ce matériau garantit la ventilation des isolants et éviter les problèmes d’humidité. Dans certains cas, il permet même l’évaporation de cette dernière. Faut-il encore que sa pose soit réussie. Pour cette tâche, il est donc conseillé de faire appel à un couvreur professionnel.

Que disent les règlementations en vigueur sur la pose d’écran de sous-toiture ?  

En raison du rôle qu’il remplit, la pose d’un écran de sous-toiture est donc vivement recommandée même si elle n’est pas toujours obligatoire. Le Document Technique Unifié ou DTU rappelle en effet son importance. Il mentionne d’ailleurs les cas dans lesquels son installation est obligatoire.

Aux termes du DTU de la série 40, la mise en place d’un écran de sous-toiture est impérative pour certains types de revêtements. C’est notamment le cas pour :

  • La couverture en ardoise ;
  • La toiture en tuiles de terre cuite à faible pente, plates, à emboitement, à glissement à relief ou à pureau plat ;
  •   La couverture en béton à glissement ou à emboitement longitudinal.

En outre, il y a une norme relative à la performance d’isolation de ce matériau. En l’occurrence, il s’agit de la NF EN 13859-1. Pour savoir si la pose d’un écran de sous-toiture est obligatoire, vous pouvez également solliciter l’avis d’un artisan-couvreur.

Quels sont les différents types d’écrans de sous-toiture ?

Plusieurs facteurs sont pris en compte dans le choix de ce matériau. Le type d’écran de sous-toiture variera en effet selon :

  • Les caractéristiques du toit (forme, surface, pente, revêtement) ;
  • Les capacités d’isolation de celle-ci ;
  • Son épaisseur ;
  • Sa perméabilité à la vapeur d’eau ;
  • Sa résistance à la traction ;
  • Le coût de son installation.

En fonction de ces paramètres, on peut ainsi opter pour :

  • Un écran synthétique en polypropylène (PVC) ;
  • Un écran respirant ou HPV (Hautement perméable à la vapeur d’eau) ;
  • Un écran bitumeux ;
  • Un écran réfléchissant ;
  • Un écran conçu à partir de fibres naturelles comme le lin.

Le prix de chacun de ces matériaux est différent. Pour obtenir une estimation du coût de vos travaux, nous vous préconisons de demander un devis auprès de ce couvreur-professionnel à Toulouse.