En quoi consiste le débistrage dans les opérations de ramonage?

0
1720
ramoneur

Le ramonage de la cheminée est indispensable et même obligatoire une ou deux fois par an suivant le type de combustible utilisé. En effet, tout occupant de bâtiment équipé de cette installation est tenu de la tenir en bon état de fonctionnement, en nettoyant les conduits.

Le ramonage consiste alors à gratter les parois pour enlever les saletés qui peuvent s’y accumuler pour éviter des risques d’incendies ou d’asphyxie. Mais parfois, du bistre peut s’accumuler dans les conduits, rendant les opérations de ramonage plus difficiles et inefficaces.

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est le bistre, ainsi que quelques informations sur les opérations du débistrage, et le budget à prévoir pour ce faire.

Le bistre c’est quoi?

Le bistre est un dépôt de liquide chargé d’huile empyreumatique et de carbone qui s’est oxydé au contact de l’air.

Ressemblant à du goudron durci, c’est souvent le fruit de la combustion de bois résineux ou de bûche encore humide. Sa présence est aussi due à des dimensions trop grande et inadéquate, ou à une mauvaise isolation du conduit.

Il est conseillé de faire appel à une entreprise de debistrage de cheminée pour effectuer un débistrage afin de bien nettoyer les conduits de cheminée assez usagée.

La présence de bistre peut rendre inefficace l’utilisation du hérisson, la brosse de ramonage, qui peut ne pas venir à bout de cette couche de saleté. Cet outil ne peut pas gratter la surface dure du bistre.

De plus, l’accumulation de bistre à l’intérieur des conduits est souvent l’origine des feux de cheminée, rendant ainsi cette opération importante dans l’entretien de cheminée et parfois indispensable dans des contrats d’assurances immobilières. 

Comment faire un débistrage

Pour réussir le débistrage, il faut posséder des matériels adéquats, notamment une débistreuse. C’est un outil électrique ayant une tête rotative lié à un flexible ou une canne rigide.

En introduisant cet outil dans le conduit, sa tête rotative va frapper et décoller le bistre. On peut avoir ainsi sur ces têtes rotatives, soit des câbles de plaquettes carbure, soit des câbles d’acier à masselots.

Pour améliorer et faciliter le débistrage, l’utilisation d’un traitement chimique est conseillée. En effet, une bûche de ramonage peut par exemple ramollir la surface du bistre rendant facilement le grattage de la paroi.

Faire appel à un ramoneur expérimenté est indiqué pour éviter des problèmes liés à l’utilisation de ces produits chimiques, mais aussi d’abîmer ou fragiliser votre conduit. Et il est important de souligner que le débistrage ne se fait que sur un conduit maçonné.

Le cout d’un débistrage

Un débistrage permet efficacement de nettoyer le conduit des bistres à environ 95 %. Cette technique utilise un matériel spécifique assez couteux, et peut contenir des risques si elle n’est pas exécutée par un professionnel.

Elle est aussi liée à des prestations de protection des lieux, de nettoyage et d’aspiration de la suie, ou éventuellement d’un test de fumigène pour détecter des fuites et d’évaluer l’étanchéité du conduit.

Il faut ainsi prévoir un budget entre 200 et 300 euros lorsqu’il faut faire appel à un ramoneur pour un débistrage. Les bûches de ramonages sont quant à elles vendues autour de 10 à 15 euros dans les magasins spécialisés en bricolage ou en grande surface.