Guide complet pour construire un garage

Pour mettre votre voiture à l’abri, pouvoir bricoler ou ranger les outils et les objets encombrants. Rien de tel qu’un garage. En fonction de la configuration de votre terrain, découvrez les étapes des travaux pour construire son garage soi-même : permis de construire pour garage, autoconstruction du garage, … Voici le guide complet de la construction de garage.

Construire soi-même son garage en parpaings

 Vous pouvez décider de construire votre garage en dur et choisir de le faire en parpaings. Bâtir un garage en parpaings est très populaire mais des connaissances en maçonnerie sont obligatoires. Bien que plus simple que la construction d’une maison, l’autoconstruction d’un garage est finalement assez similaire. Il faut donc savoir que cela demande un travail important et un investissement relativement élevé. Pour des astuces de bricolage, visitez un blog bricolage.

Commencez par préparer le terrain et le plan du garage. Vous devez choisir l’emplacement qui supportera cet ouvrage puis le préparer. Après le choix de l’emplacement et des dimensions de votre futur garage, il vous faut concevoir les plans. Vous pourrez ensuite déposer une déclaration en mairie ou faire une demande de permis de construire une annexe à son habitation selon sa superficie au sol (voir les détails de la déclaration préalable de travaux). La première étape pour construire son garage en parpaings soi-même est ensuite de préparer le terrain comme suit : 

-Creusez l’emplacement à la mini-pelle sur une profondeur de 25 centimètres

-Installez un drain pour éviter les infiltrations et recouvrez-le de gros gravier

-Amenez une gaine électrique afin de pouvoir installer des prises dans votre futur garage.

En fonction de l’usage que vous ferez de votre futur garage, il vous faut tout d’abord décider de la nature de son sol. Une fois le sol et les murs du garage montés, il faut protéger des intempéries cet ouvrage avec la mise en place du toit de garage. Une couverture en Shingle est particulièrement adaptée à la création d’un garage en dur. Il est également important de prendre en considération la pente de la toiture de votre garage. Une pente de 7 % est requise pour la pose d’une toiture en bac acier, alors qu’une pente de 40 % est nécessaire pour un toit en tuiles ou en ardoises.

La pose d’un toit plat sur votre garage, quant à elle, est techniquement plus simple mais il est alors impératif de poser un revêtement d’étanchéité. Ne négligez pas l’isolation de la toiture de votre garage afin de limiter les déperditions énergétiques. Idéalement, l’isolation doit se faire par l’extérieur et la couverture doit être posée sur les panneaux d’isolant. Enfin, n’oubliez pas de poser des gouttières afin de permettre l’évacuation des eaux de pluie.

 En ayant pensé à faire des ouvertures dans les murs en parpaings de votre garage, il est désormais temps de mettre en place la porte de garage. L’installation d’une porte de garage permet de bénéficier d’une construction close.

Laisser un commentaire