Comment tester la dureté de son eau?

L’eau dure contient des sels minéraux, généralement des ions de calcium et de magnésium qui permet de rendre les savons moins efficaces et de laisser des marques sur la vaisselle et les tuyaux. Il faut connaitre la dureté de l’eau dans la maison pour mettre en place un dispositif destiné à faire baisser le titre hydrotimétrique et donc éviter les soucis liés au calcaire. Mais, comment tester la dureté de son eau?

Définition de la dureté de l’eau

La dureté de l’eau est mesurée par le titre hydrotimétrique (TH). Elle correspond à la concentration en magnésium et en calcium contenue dans l’eau courante qui coule au robinet.

  • Le calcul de ce titre hydrotimétrique s’effectue en degrés français et est représenté par le symbole °TH ou °f.
  • Lorsqu’une eau est dite « dure », c’est-à-dire elle contient un taux élevé de magnésium et de calcium.

Tester la dureté de l’eau

Tester la dureté de l’eau
Tester la dureté de l’eau

Il est possible et facile de tester vous-même la dureté de votre eau. Procurez-vous des kits de test qui sont sous forme de bandelettes de test à immerger ou de flacons qui contiennent des réactifs sensibles à la teneur en ions magnésium et calcium de l’eau. Il est possible de les trouver dans n’importe quel magasin de bricolage, dans d’autres vendeurs spécialisés…

Conséquences de la dureté de l’eau

Si votre eau est plus dure, vous aurez plus de dépôt de tartre dans vos canalisations, sur vos équipements sanitaires et sur les résistances de vos appareils électroménagers.

L’eau ne doit pas être agressive ni corrosive (une eau dure ne l’est pas mais une eau douce peut l’être).

Il n’y a pas de norme sur la dureté de l’eau, elle n’est pas dangereuse pour la santé et elle est sans soucis pour vos installations si elle se place dans une fourchette acceptable.

Laisser un commentaire